Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelque part

par L'écrivain masqué

Quelque part, collé sur l’ombre de vos rétines

Miroite l’image de celle que j’ai été,

Incarnant  l’idéal que vous recherchiez.

Duo avide de passions tachycardiques,

Muse et Pygmalion sur des planches invisibles,

Nous nous étions croisés, du même feu éveillés.

 

Puisant  dans l’éclat d’intenses résurgences,

Je me souviens parfois de ces moments parfaits.

Reliques encensées, figées dans les dorures

Des vieilles peintures de nos amours passés.

 

Chérissons donc mutuellement ces images.

Je vous ai offert gracieusement mes vingt ans

Et vous, de belles histoires que je parcoure,

Effleurant pieusement ces pages de ma mémoire.

Gardez bien précieusement ces portraits de moi

Nul œil que le vôtre ne les parcourra.

Savourons les éclats de ces instants magiques,

Puissent-ils relier nos cœurs en de pures retrouvailles,

Quelque part, en un lieu que l’on ne connaît pas.

Commenter cet article

Heol 19/08/2014 12:03

Bonjour
Une histoire d'amour partagé dans un lieu chargé de leur souvenir : des amants intemporels

Lécrivainmasqué 19/08/2014 17:21

Bonjour Heol,

Et oui, les plus beaux souvenirs amoureux ne prennent pas une ride, ils se savourent en projection privée et illimitée! Nous avons tous notre filmographie amoureuse conservée pieusement dans nos tiroirs secrets.