Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le cri vain

par L'écrivain masqué

publié dans Littérature , Blog

Le cri vain d’un écrivain caché sous le voile de l’anonymat. Je suis un scribe masqué qui se laisse bercer par le chant de sa plume qui glisse et qui crisse. Et dessine en silence des images déguisées en mots. J’emporte avec moi quelques rares passagers...

Lire la suite

Jardin d'été

par L'écrivain masqué

Comme un lézard posté sur un muret, immobile sur ma chaise longue, je moissonne l’été. Sous le filtre protecteur de mes lunettes ombrées, les brûlantes lueurs d’un soleil domestiqué changent le rose des roses en pêche, le mauve des lilas en magenta, l’émeraude...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

par L'écrivain masqué

publié dans Écritures automatiques

Et si je prenais le large, comme ces élus qui, un jour, se sentent comme le fruit mûr qui doit quitter sa branche, décrochent littéralement, coupent les liens et s’en vont à l’aventure. Et si je partais dans un train qui me mènerait plus loin que ces...

Lire la suite

Jeux de langue (réédition)

par L'écrivain masqué

J’aime lorsque ta langue se lie avec les mots, lorsqu’elle frappe ton palais tropical aux nuances rubis constellé de stratifications bleutées. Ton palais parcouru de vapeurs arides, où les senteurs poivrées se muent en gouttelettes d’eau froissée. J’aime...

Lire la suite

Larmes sans fond

par L'écrivain masqué

publié dans Écritures automatiques

Étrange phénomène qu’une larme qui coule. Extension du domaine sensible, goutte extraite d’un lac intérieur à la condensation mystérieuse. Extraction de l’âme et du corps en une forme transparente et éphémère. Larme : perle de joie, de souffrance, de...

Lire la suite

Mes rêves

par L'écrivain masqué

publié dans Rêves

Ai-je été fidèle à mes rêves ? Leur ai-je claqué la porte au nez ? Ai-je laissé mes égarements souffler sur eux pour éteindre leurs flammes ? Le soleil de mes yeux s’est-il détourné d’eux ? Ai-je oublié de les nourrir ? Les ai-je laissé mourir à petit...

Lire la suite

Michel Séméniako ou lorsque le photographe se fait peintre de la couleur

par L'écrivain masqué

publié dans Michel Séméniako

Photographie tirée de l'oeuvre partagée "Lumières sur la ville" Sevran 2013 Lucioles, lettres d'amour des mouches à feu - 2007 Ancienne école communale, Marcoussis, Essonne, 2011

Lire la suite

Extrait

par L'écrivain masqué

publié dans Extraits , René Char

René Char , « Dans la marche » (tiré du recueil de poèmes Les matinaux écrits entre 1947 et 1949) « Nous ne pouvons vivre que dans l’entrouvert, exactement sur la ligne de partage de l’ombre et de la lumière .»

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>