Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Se rêver écrivain.

par L'écrivain masqué

Aimer écrire ne suffit pas pour se revendiquer auteur... Savoir raconter, inventer des histoires n'est pas non plus un critère déterminant pour s'imaginer écrivain...

Avoir une pile de manuscrit qui s'entasse, accumulant la poussière quelque part sous votre lit ne fait pas de vous un potentiel-futur-éventuel-hypothétique-candidat au prix Goncourt.

Alors quoi? Les vrais écrivains le disent: le travail, beaucoup de travail. Du talent (diantre, où trouver ça?). De l'originalité et une bonne dose de folie.

Car oui, il faut être fou, en tout cas ne pas vraiment avoir les pieds sur terre pour croire encore à la possibilité d'être écrivain aujourd'hui.

Pouvoir se démarquer et sortir non pas du lot mais du flot, du raz de marée d'écrivains (enfin de... potentiels-futurs-éventuels-hypotétiques écrivains) n'est pas à la portée de tous. Malgré les rêves, l'engouement des proches et de certains lecteurs, les contacts, malgré cette petite voix qui vous dit " Tu es écrivain, crois en toi! Non, tu n'es pas schizophrène, non ce n'est pas Dieu qui te parle, oui c'est tout ce que tu sais faire alors fais-le! "(et encore je vous la fait courte). Malgré tous ces cahiers témoignant de tant d'années d'écriture qu'est-ce qui fait que l'on peut se dire ECRIVAIN (l'écrire noir sur blanc sur des formulaires, à côté de "profession")? La publication, la reconnaissance, le fait de se faire un nom dans le milieu de l'édition?

Ecrivain n'est pas mon métier, l'écriture est mon activité favorite. Elle devient souvent un besoin aussi indispensable que l'araignée qui tisse sa toile. Cela fait partie de moi, de mon quotidien, de ce que je suis. J'ai souvent tenté de faire taire cette voix (ce besoin d'écrire) mais elle n'a pas pour vocation d'être muette car l'écriture reprend toujours sa place dans ma vie.

L'écrivain masqué n'est pas une usurpation d'identité, l'écrivain masqué est le blog d'une personne qui se rêve écrivain sans tout le tintouin lié à la reconnaissance du "statut", j'écris à mon propre rythme, à mes heures perdues. Des poèmes, des textes qu'importe la forme pourvu qu'il y ait le flot.

Une personne qui se rêve écrivain parmi tant d'autres écrivant un message lancé sur une mer de blog.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chroniqueduneproscrite 15/09/2013 17:27

Je dois avouer que dans ton texte je m'y suis reconnue surtout quand il s'agit des ' piles de manuscrits qui s'entassent sous ton lit''. Je n'ai aucune prétention d'être écrivain mais j'espère grâc à ce blog rencontrer des gens comme moi qui partagent ma passion et avec qui je pourrais partager des avis. Si le coeur t'en dit tu peux toujours passé voir ce que j'écris en tout cas moi je lis quelques uns de tes textes ça c'est sur :p