Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brasero

par L'écrivain masqué

Brasero

Brasero, du feu sur les branches,

L’ombre des bois étire ses doigts calcinés

Les couleurs rôties rosissent sous la houle d’ondes invisibles

La terre ronronne, bercée par le foyer ardent.

 

Brasero qui fait crépiter le ciel

Sous la pépite d’or

Du soleil qui embrase les prunelles

 

Brasero sur pied d’arbre

Le soleil en diadème

Cobalt cramoisi, terre de sienne, verts ensommeillés,

La terre se transforme en papillon de nuit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Piro 28/09/2016 22:15

Beau poème qui se termine par une très jolie et inattendue image.

Mehdi Meftah 22/04/2016 14:47

Une écriture fine et travaillée qui révèle à mes sens la richesse du paysage
Continuez ! :)

L'écrivain masqué 27/04/2016 23:03

Merci beaucoup Mehdi Meftah!
J'y songe...et le songe s'étire...

Evglantine 23/01/2016 17:02

Bonjour, J'aime autant ce texte que la photo. Il appelle à la mémoire les souvenirs d'étés non-chalands , merci.

L'écrivain masqué 26/01/2016 20:14

Merci Evglantine de votre passage ici et de votre commentaire!

Loulouboss 16/01/2016 13:05

T ecri tro bien

L'écrivain masqué 18/01/2016 21:23

Merci Loulouboss!

I'm a Bad Giirl 16/12/2015 20:07

Si tu es intéressé, passes voir mon blog et abonnes-toi :) J'espère qu'il te plaira: http://badgiirl.over-blog.com/