Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos vies en chantier

par L'écrivain masqué

publié dans Poésie , Pensées , Ecriture automatique

Éboulis : amas lentement constitué de matériaux éboulés.

Et si, l’être se construisait uniquement grâce à la désagrégation de divers éléments ?

Nos vies sont des chantiers permanents, on grandit sur les gravas accumulés par l’existence.

 

Éboulis tombant sur ma lyre

Font une musique en onde jolie

Espoirs écorchés glissent en lambeaux

Comme des pans entiers de murs écroulés

Ébauche de plans, d’esquisses plissées

Comme des nouveaux nés

Des graines germées

Boutures de fer

Plantées

 

Éboulis, rocs, poussière, fondement de demain, soudures en colonnes de pierre.

 

Éboulis crissent en raccord avec les vents, furieux.

De longues clairières, de grège, de diamants

Beaucoup de glaise aussi

Des trésors de craie

Et un souffle permanent

Qui crée des citadelles de grains

Avec la patience de l’équilibriste

La fouge et la rage du déraciné bâtisseur

 

Éboulis creusent les falaises, secouent les fondements de l’être,  

Éboulis plongeant vers des soubassements, secouent les eaux dormantes, 

Font des ronds, qui dansent vers des berges inattendues.

Éboulé, roulé boulé de l'écorché tombé pour construire, rebâtir, regrandir.

Commenter cet article