Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur la balance

par L'écrivain masqué

Je ne cours plus pieds nus dans l’herbe

Je porte des gilets pour devancer la fraicheur des météos incertaines

Je ne me risque plus à m’aventurer droit devant, sans but, jusqu’à en perdre haleine

Mon corps et la musique ont divorcé depuis de nombreuses années

Je ne me sens plus unique, non plus exceptionnel

J’ai semé par mégarde des morceaux de moi perdus à jamais

Le quotidien me fait souvent me perdre en chemin

J’anticipe, je prévois, je prépare et j’oublie d’espérer

Je ne sais plus me laisser porter par des rêves improbables

Je vis en apnée et me complais dans un monde sans parfums

Je me résigne à être raisonnable et à ne plus chercher à décrocher la lune

Je survis parmi des résignés, mes semblables

 

Et puis, souvent, si souvent, je me souviens

Que c’est à moi de peindre ma vie

Comme j’en ai envie

C’est à moi de pousser toutes les portes

Mué par une envie toujours plus forte

C'est à moi de bâtir mes rêves

À la force de mes bras, de mes mots,

De tout ce qui me rend aujourd'hui vulnérable.

Car le destin propose à tous le même scénario :

Nous confronter à tout ce qui nous semble insurmontable.

 

Et puis, tout redémarre

 

Je ne cours plus pieds nus, je porte des gilets, des écharpes, je ne voyage plus léger mes valises sont de vraies balises de sécurité , je suis des itinéraires homologués, mes journées sont planifiées, mes amis comptés sur le volet, je me protège, je restreins la liste de mes envies pour pouvoir rester dans le concret, la vie défile et passe comme une fumée avec ses luttes, ses joies, ses moments désespérés, avec la nette impression de ne pas avoir le temps nécessaire pour mener à bien tout ce que je voudrai faire.

 

Et pourtant,

Plus je m'encombre de chimères,

D’années,

De creux ridés

De nerfs noués

De kilos bouées

De cernes bleutés

De cheveux blancs

Plus il me semble me débarrasser de l'illusoire.

Plus il me semble me diriger vers l'essentiel.

Commenter cet article

Aimedjee 07/01/2015 15:44

Hé hé ! Il me parle ton beau texte, il me parle ! Je nous vois bien sur le chemin de la sagesse. Mais avec notre brin de folie, hein ?

L'écrivain masqué 10/01/2015 17:11

Le début de la sagesse c'est savoir ne pas se prendre au sérieux!
Merci pour tous tes commentaires!