Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié depuis Overblog

par L'écrivain masqué

publié dans Écritures automatiques

Et si je prenais le large, comme ces élus qui, un jour, se sentent comme le fruit mûr qui doit quitter sa branche, décrochent littéralement, coupent les liens et s’en vont à l’aventure.

Et si je partais dans un train qui me mènerait plus loin que ces trains de banlieue qui portent leurs armées de travailleurs, si je partais aussi loin que pourrait me porter ce continent, juste pour voir s’il est vrai que le ciel est plus bleu ailleurs.

Si j’attrapais un avion, je sautais dans un bateau pour aller respirer, titiller mes papilles au goût de l’étranger, aux airs d’autres saveurs.

Si j’allais écouter les chants d’autres langues soufflées par d’autres hommes qui ont poussés plus loin, les corps nourris par d’autres racines, les torses bombés par d’autres aspirations.

Et si tout simplement, avec modestie ou enfièvrement, je reprenais la plume comme on prend la route en emportant ses rêves de vie meilleure emmaillotés dans d’invisibles valises, laissant derrière moi les carcans de la réalité et tous les regrets qui ne sont pas à la hauteur du voyage ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

L'écrivain masqué 10/01/2015 17:18

Merci Aimedjee! Nos sommes des pèlerins qui voguons au grès de nos plumes...

Aimedjee 07/01/2015 15:57

L'écriture, voyage intérieur à la hauteur de l'espérance de nos rêves... Continue ton chemin, l'Ecrivain masqué, aussi loin que ta plume te mène.