Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait d'un mâle dominant.

par L'écrivain masqué

Il est subversif au subjonctif sans additif, même pas créatif.

Il vise le corrosif mais n’atteint pas cet objectif qualificatif.

Auto-laudatif à l’extrême, il surfe sur la vague du lucratif.

Il suit juste le buzz, la mouvance, la didascalie générale.

Ses idées collent le train de ses prédécesseurs.

Ses passions : la malveillance et la critique.

De préférence celle qui s’adresse à des gens déjà raillés par tous.

 Il est un courant d’air qui s’engouffre et enfle les rumeurs, les potins, les moqueries.

Tellement nocif, c’est un sédatif pour la pensée.

Il est subversif comme Beethoven sans sonate, Pierre Curie sans Marie, un champagne sans bulle, une passion en chaussons, une fusion solitaire.

Il est subversif comme on prend le métro pour aller au boulot, comme un cachet d’aspirine, même pas comme un slip kangourou chez des naturistes.

Ou alors, il en a juste l’odeur.

 

Commenter cet article

Gwenangel 19/03/2014 11:00

J'aime beaucoup votre style !!!

Les touches de mon clavier sautillent d'allégresse et de gratitude... et que dire de ma souris ?

Fâcheusement frustrée de ne pouvoir cliquer sur "j'aime" ; ahhhh la sale manie ;-)

Très bonne journée Maître du Verbe.

lécrivainmasqué 19/03/2014 13:40

Je ne connais pas l'étendue de vos talents mais vous avez celui de donner une très agréable tournure au compliment! Merci beaucoup Gwenangel!