Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le piège.

par L'écrivain masqué

Ce matin je suis tombé,

Dans le cercle bien fermé

De mon nombril.

Ah ! Cachot bien vil !

Faune, flore, personnages,

Là, tout se meut à mon image.

Ce matin semble s’étirer,

Se muer en éternité.

Mon nombril a prospéré,

D’une ville à une voie lactée,

Il est devenu univers,

Un espace sans frontière.

Je dois me faire une raison,

Cette tombe est ma prison,

Un puits béant, sans fond,

Une vorace aberration!

Ce matin-là fut un carnage

Le regrettable démarrage

D’une incontrôlable histoire.

Aussi avide qu’un trou noir,

Ce nombril, cette sombre impasse,

Se révèle être piège vorace !

Depuis, j’erre dans ce cauchemar,

Entre polar et canular.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article