Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dérive (partie 2).

par L'écrivain masqué

Ils ont fait front, parfois côte à  côte, parfois comme deux adversaires en désaccord mais mués par cette envie primaire toujours renouvelée d’avancer ensemble. Ils se sont choisis à la vie, à la mort, pour le meilleur et pour le pire et se soutiennent, partenaires, complices, confidents, liés par ce défi qu’ils se sont jeté : « Veux-tu m’épouser ? » «  Oui ! ».

Les mots avaient jailli comme un cri du cœur, un mouvement intime, une projection de soi tendue vers l’autre, un don total, un saut d’abnégation.

«  Oui ! » Un mot qui scelle deux existences, un contrat pour la vie sonnant comme une conjuration contre le mauvais sort, une assurance tout risque.

Deux êtres s’épousent-ils ? Comme un vêtement épouse un corps, une fusion de deux formes, de deux enveloppes ? Aujourd’hui, leurs corps ne s’épousent plus que la nuit, imbriqués dans une posture nourrie par l’habitude et non plus par le désir.

 

Commenter cet article

Christine 13/03/2014 20:30

Est ce une prison ou la liberté ? Cela donne envie parfois quand même, le rêve du prince et de sa princesse.

lécrivainmasqué 13/03/2014 22:01

Ah bon, les Princes Charmants n'existent pas?!!? En parlant de rêve, j'ai cru au Père Noël jusqu'à très très très tard (mais n'allez pas croire que je prenais le Père Noël pour un Prince Charmant!).