Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bruissements de fond.

par L'écrivain masqué

Enfance où bruissent tous les mystères du monde à découvrir, les éclats d’émotions et les rires en cascade, où l’espace vertigineux, démesuré est riche de promesses. Enfance portée par l’éternité du moment. Celle du temps où l’être s’étire, grandissant vers l’âge adulte avec gourmandise et convoitise. Adulte, ah ! cet âge de tous les possibles, où l’on édicte ses propres lois, où l’on construit ses rêves! Une fois cet âge atteint, on apprend finalement que la liberté, ça se construit. Le rythme s’accélère, et on avance vers cette vieillesse inexorable. Maturité gorgée d’une infinité de moments. Des moments métamorphosés en souvenirs dans lesquels on puise. Goulument, insatiablement.

Nous sommes toujours tendu vers le moment d’après, penché au-dessus d’une eau où l’on mire notre reflet, cette projection de nous qui ne nous appartiens déjà plus.

 

La vie est rythme. Temps suspendu, effréné, arrêté, interrompu. Nos différents âges nous connectent à un rythme spécifique : l’enfant et l’immensité du moment, l’adulte et sa course contre la montre, le vieillard et le temps qui s’alourdit, qui se mue en conscience accrue de l’imminence de la mort.

 

Comme tout cela file vite ! Un instant est une vie, les minutes sont des généalogies, les heures sont une ère entière durant laquelle l’humanité est passée.

Hâtons-nous avec douceur, avec ferveur, avec patience et la conscience que ce temps imparti est un cadeau.

 

 

Commenter cet article