Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spleen, splash, silence.

par L'écrivain masqué

Je suis dans le puits de silence du quotidien.

Dévorée par le brouhaha de cette vie qui, aujourd’hui, n’est qu’effervescence et raffut, soubresauts et lutte contre la montre, mes mots se terrent, ma musique se tait, mes idées se tuent.

Les yeux clos, je ne rêve plus ni en relief, ni en couleur, ni en odeur, plus de profondeur.

Métro, boulot, dodo, rythme qui n’a plus rien d’exotique, dont je suis aujourd’hui lasse.

Avec cette envie de passer mon tour, de faire bien plus que l’école buissonnière.

Métro, je file, ombre dans la grisaille. Défilent les autres en flux, en flot de foule ininterrompue.

Ce matin est chagrin. Je glisse, je suis de ceux qui vont quelque part, en route pour une destination imposée par le quotidien. Un but précis auquel on rêve souvent d’échapper.

Alors que je me gorge de morosité, dans un métro où les regards s’évitent, j’observe ceux qui, happés par leur lectures, sont en connexion avec d’autres réalités.

Que serais-je sans mon imaginaire ? Cette faculté de plonger dans le rêve, cette baguette magique qui fait se craqueler le réel, cette potion qui transforme les déserts en jungle tropicale. Faire des sauts de puce entre les souvenirs, le réel et la fiction, pouvoir puiser dans ces trois dimensions pour créer.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, du fond de mon puits, la réalité si grise m’épuise et le silence se fait.

Seules les bouches des sorties du métro, toujours prolixes, crachent les hommes, miettes d’humanité éparse, éparpillée, écartelée, individualisée. Tant de cœurs qui palpitent, au rythme des jambes qui courent tandis que les esprits anticipent la journée, la souhaitant souvent déjà terminée.

Je suis le flot, la foule, la houle.

Spleen, splash, silence.

Demain, peut-être sera volubile, un jour de jungle tropicale.

Commenter cet article